Accueil > Expositions > 2019-2020 > PEMP-SEIZH-PEMP

PEMP-SEIZH-PEMP

PAR KRANK DU

Du 8 au 31 janvier 2020 - Photographie & Poésie

Exposition visible sur les horaires d’ouverture de l’Armorica :

- Le mercredi et vendredi de 14h à 18h
- Le jour des spectacles dès l’ouverture de la billetterie
- Lors de événements associatifs ouverts au public

Cinq. Sept. Cinq. C’est le nombre de syllabes sur lesquelles se basent de brèves poésies originaires du Japon : les haïkus. C’est en apprenant le breton que Mathieu Le Guern, alias Krank Du, découvre ce mode d’expression qui lui permet d’offrir une seconde lecture à ses photographies.

Mathieu Le Guern a choisi le crabe comme totem. Parce que le crabe à plusieurs cordes à son arc ou plusieurs pinces à son corps. Aussi parce que son crustacé mystérieusement noir sonde les profondeurs du sable, escalade les roches, fouille les jungles de nos algues. Dans l’eau. Dans l’air. Il attend, il regarde, il se déplace, alerte. Krank Du officie dans une pudeur franche comme photographe, graphiste et designer.

Parcours classique du designer à vocation, il se forme à l’École Boulle en Design de produits et mobilier après son BTS design au Lycée Vauban de Brest puis vadrouille dans le monde du travail. Crabe multi-pinces, revenu depuis 10 ans en pays brestois et formidablement adapté à la liberté de mouvement, il décide de s’atteler sérieusement à l’apprentissage de la langue bretonne qui manquait tant au développement de son appartenance. On parle de l’appartenance à son territoire bien aimé de la presqu’île de Plougastel mais on parle aussi de son appartenance poétique. La poésie de notre langue qui est celle d’une tradition orale, métaphorique, populaire et viscérale.

D’abord accouché en breton puis transposé aux français, sans peur de trahir mais au contraire réalisé pour le plaisir d’une richesse redoublée, Mathieu interprète son imaginaire photographique avec la structure littéraire exigeante qu’est celle du haïku. Alors nous spectateur, œil curieux de ces formes vives de la nature qu’on oublie de regarder pour aller d’un point A à un Point B, prenons de plein fouet la composition harmonieuse et candide de ses images en lettres et en couleurs. Ce photographe a mille mots et autant de façons de nous raconter la peau : la surface, le reflet, la pellicule, l’écorce ... Sans fioritures ni concepts abscons, on erre avec lui dans les interstices, les chiens et loups, les angles morts des ports, les portes de forêts. On y trouve des fils de pêche dans le ciel, des bateaux mouvants dans l’air. Entre le ciel et la terre il y a trop loin alors on met Krank Du au milieu pour chasser et recomposer les liens qui les unissent.

Site Internet de l’artiste :
https://www.mathieu-leguern.fr/

Espace Culturel Armorica

1, rue du Colombier - 29880 Plouguerneau

02 98 03 06 34

contact@espace-armorica.fr

Mentions légales | Plan du site

Site réalisé avec SPIP