Accueil > Actions culturelles > 2020-2021 > Confinement culturel > Dites-vous Adieu de la plus belle des manières

Il y a une fête qui fait plus débat que d’autres dans l’opinion publique, une fête qui divise clairement ses adeptes et détracteurs : La Saint Valentin.

Elle incarne la fête des amoureux pour les uns, une fête commerciale supplémentaire pour les autres. Tantôt romantique, tantôt ringarde, il est certain que nous avons tous un avis sur la question.

Adieu Bohème, est l’œuvre que je souhaite vous faire découvrir en cette occasion spéciale. Ce n’est pas de la chanson dont je vais vous parler cette
fois, préférant musicalement le Grindcore à Gréco.

Adieu Bohème, c’est aussi le titre d’un court-métrage de Jeanne Frenkel et Cosme Castro, qui a la particularité d’avoir été tourné et diffusé en direct le 27 octobre 2017. C’est le propre du méta-cinéma, cet art consistant à tourner un film au même moment que sa diffusion.

LE PITCH

« Dites vous Adieu de la plus belle des manières  », voilà la promesse du Docteur Turell qui officie au 6ème sous-sol de l’Opéra Bastille. Ce dernier propose aux couples venus le consulter, un service peu commun : celui de se séparer comme au cinéma. Aujourd’hui la demande est particulière puisque Thibaut n’a pu dire au revoir à sa Valentine, partie le soir des attentats du 13 novembre 2015.

Ce court-métrage ne tombe pas dans le pathos, au contraire, il est teinté d’humour et de poésie. L’on retrouve Richard Sammel (Inglorious Basterds, OSS 117 : Le Caire, nid d’espions), en docteur « des cœurs abîmés », sa secrétaire Fanny Santer au look désuet, Flavien Berger et Lou Rotzinger pour la création musicale en live d’une version revisitée de La Bohème de Giacomo Puccini. Ajoutons que ce court-métrage est tourné en un seul plan-séquence, à la croisée du théâtre, du cinéma et de la musique, ce qui en fait une performance un peu folle !

Par cette initiative de la 3e Scène de l’Opéra de Paris, l’on découvre un 6ème sous-sol très industriel qui tranche avec la salle de l’Opéra Bastille. Un décor que l’on peut retrouver dans l’Ascension de Jacob Sutton, que je vous proposais de découvrir dans l’Hebdo 46-2020.

Si ce dimanche votre amoureux insiste pour regarder le « Championnat international du porter de femmes » en Finlande*, il se sentira sans doute ragaillardi et doté d’une force herculéenne qui le poussera à vous y inscrire en juillet prochain.

Mesdames, un conseil : agissez avec prudence, piquez lui la boîte de chocolats qu’il vous aura offert et lovez-vous dans votre plaid devant Adieu Bohème.

*Fête finlandaise ayant lieu à l’occasion de la Saint Valentin. Le vainqueur remporte le poids de sa dulcinée en litres de bières…

> Voir la vidéo

Espace Culturel Armorica

1, rue du Colombier - 29880 Plouguerneau

02 98 03 06 34

contact@espace-armorica.fr

Mentions légales | Plan du site

Site réalisé avec SPIP