Accueil > Actions culturelles > 2020-2021 > Confinement culturel > Et si nous allions prendre "l’a(i)rt" ?

La course à pied n’est pas seulement l’affaire de sportifs aguerris mais celle de tous ceux qui équipés d’une paire de baskets, d’un short et d’un tee-shirt, s’offrent le plaisir de s’aérer à la campagne comme à la ville. Ainsi les trails urbains ont-ils fleuri ces dernières années à travers le monde. Plus localement des villes comme Rennes, Brest, Landerneau et Morlaix s’y sont essayées, rencontrant un succès notoire à chaque édition. Ces événements offrent une expérience à la fois sportive et culturelle au cours de laquelle les joggeurs découvrent monuments, bâtiments symboliques, places fortes. Des animations musicales et artistiques rythment le parcours, dans une ambiance joyeuse et festive.
Seulement lors de ces courses il est rare de voir les participants prendre leur temps afin de contempler l’architecture des façades, les fresques urbaines, lire les cartels des variétés de végétaux qui fleurissent un jardin public... Il y a toujours une notion de classement, qui incite à repousser ses limites dans l’espoir de battre un concurrent également engagé dans l’aventure, ou à défaut son record personnel.

Parallèlement, le développement de l’éco-tourisme et la naissance d’un art de vivre appelé "slow life"(littéralement "vie lente"), a donné à Carolina Gaparetto, professeur de sport à Rome, l’idée de créer une nouvelle pratique : le sightrunning (comprenez le "jogging touristique"). Si vous êtes adepte d’un mode de vie qui tend à redonner toute sa place au temps, alors cette pratique est faite pour vous !
Le sightrunning s’inscrit dans une mouvance écologique où la recherche d’un bien-être physique, le contact avec la nature, l’approche culturelle et sociale sont les points clés.
À la ville comme à la campagne, près de la mer comme à la montagne, cette tendance séduit aussi bien les adeptes que les néophytes.

Cette projection me laisse rêveuse : sortir de chez soi, courir et se cultiver, voilà un programme alléchant ! Mais j’en oubliais presque un détail important : notre ancrage dans le XXIème siècle.
Les phénomènes croisés de mondialisation, révolution numérique et injonction du "toujours plus vite" ont-ils aussi incité une partie du secteur culturel à se diversifier. Les périodes de confinement ont eu comme effet l’explosion du streaming ("flux", "diffusion en continu") et avec elle des conséquences néfastes sur l’environnement.
Alors, quel remède ?

Avec ses 10 circuits de randonnées, notre belle commune s’avère être un terrain de jeu intéressant et propice au développement de cette activité. Des parcours aux distances, durées et difficultés variées permettent de découvrir Plouguerneau à travers ses paysages, son histoire et sa richesse patrimoniale.
La crise sanitaire que nous traversons a profondément affaibli le secteur de la Culture et nombreuses sont les personnes qui ont pris conscience de cette urgence à ralentir, avec cette volonté de profiter de son environnement proche.
Et si, à la sortie de cette crise sanitaire, le sightrunning était une façon de relancer le secteur culturel tout en s’adaptant à un mode de vie émergent ?

Les circuits sont consultables ici :https://plouguerneau.bzh/circuits-randonnee/

Espace Culturel Armorica

1, rue du Colombier - 29880 Plouguerneau

02 98 03 06 34

contact@espace-armorica.fr

Mentions légales | Plan du site

Site réalisé avec SPIP